De la cuisine, des enfants, du crochet, de la couture, des bouquins, des tests, du bricolage et des choses que j'aime.

Potée à ma façon

Potée à ma façon

Je sais, je sais… ce n’est pas la saison de la potée. C’est plutôt un plat d’hiver.

Oui, mais non. Non, car :
– il fait encore frais,
– il y a de belles carottes et de beaux navets nouveaux,
– si les choux verts se font rares, il y a de sympathiques choux chinois qui peuvent convenir,
– on peut mettre la cocotte directement sur la table et j’aime ça,
– j’ai envie, na !

Les mangeurs de viande peuvent adjoindre à cette potée une belle Morteau ou un beau saucisson à l’ail (nous avons opté pour 2 saucissons à l’ail à base de veau et de mouton). Les végétariens peuvent ajouter de petites saucisses de soja grillée ou aux herbes. Ceux qui supportent le gluten peuvent même aller piocher du côté du seitan. Notez que vous n’êtes pas obligés d’adjoindre une protéine à cette potée mais sachez que son petit goût agréable vient aussi du fait que l’on y fait cuire une saucisse fumée ou un saucisson à l’ail. Donc, si vous optez pour une version sans viande, n’hésitez pas à forcer un poil sur les herbes et épices…
En bref, faites comme il vous plaira !

Pour une cocotte bien pleine (et accessoirement, 6 convives) :

1 chou chinois ou 1 chou vert
4 belles carottes
3 navets
2 oignons (rouges pour moi)
2 à 4 gousses d’ail (à adapter selon que vous faites cuire une saucisse ou non)
2 saucisses de Morteau ou saucissons à l’ail ou saucisses de soja aux herbes et/ou fumées (optionnel)
1 c.s. d’huile d’olive
1 petit verre d’eau
thym, laurier (si vous avez du serpolet/sarriette, foncez bande de veinards)
1 ou 2 c.c. d’épices Rabelais (commencez par 1 puis ajustez selon votre goût)
sel, poivre

Lavez, épluchez et émincez tous les légumes. Réservez.

Dans un cocotte (en fonte, c’est nickel), versez l’huile. Faites chauffer à feu moyen.
Ajoutez, dans l’ordre, les carottes, les navets, l’ail, les oignons, le thym, le laurier, les épices Rabelais, le verre d’eau, les saucisses (tranchées ou non selon leur taille) et le chou. Donnez 2 tours de moulin à poivre par là-dessus.
Fermez la cocotte et n’y touchez plus avant un bon quart d’heure pour laisser le chou étouffer les légumes du dessous (oui, la cuisine est parfois cruelle). Là, vous pourrez touiller et mélanger le chou aux autres ingrédients. Laissez encore cuire (toujours à feu moyen) au moins 30 minutes.
Au total, vous aurez fait cuire la potée entre 45 minutes et 1h. Si vous baissez encore le feu, vous pouvez même l’oublier jusqu’à 1h30 (ce que faisait ma grand-mère)…

Remuez de temps en temps votre ratta et vérifier qu’il ne brûle ni n’attache. Ajoutez un peu d’eau si besoin mais toujours avec parcimonie.

Imaginez donc ça : une table dans un jardin, de la famille ou/et des amis autour, la lumière de quelques bougies et vous, servant cette potée une veste de laine sur les épaules… Si tout se passe bien, vous devriez vous régaler.



5 thoughts on “Potée à ma façon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *