Un genre de minestrone

Un genre de minestrone

Vous avez dû vous en rendre compte : l’été s’est fait la malle et la chaleur avec lui. Enfin à Paris.

Ok ok ok, je suis un peu de mauvaise foi : il a fait plutôt beau temps ces deux derniers mois. Mais ce qui devait arriver est arrivé : l’automne et le changement d’heure.

Alors que l’automne est une saison que j’apprécie plutôt, je dois dire que la diminution de l’ensoleillement, le temps brumeux-nuageux-pluvieux et la nuit à 18h me fichent chaque année un bourdon de malade. En gros, si je pouvais, j’hibernerais.
Mais comme je ne suis pas une ourse et que l’ourson qui pousse à la maison demande toujours plus d’énergie, il me faut trouver des solutions (au moins transitoires). Ou déménager en Australie.

Alors je démarre une petite cure de desmodium pour s’occuper de mon foie (toujours un peu de mauvaise humeur au changement de saison). Je vais taquiner aussi l’échinacée, histoire de renforcer tout ce bazar. Un peu de magnésium et d’autres petites bidouilles, et me voilà quasi sur le pied de guerre.

Mais mais mais… J’ai une furieuse envie de grignoter. Tout le temps. J’ai aussi une furieuse envie de chocolat. Tout le temps (ou presque). Hors, là, ça pose un « léger » problème car – je vous le rappelle – je ne suis pas une ourse en passe d’hiberner. Pas question, donc, de faire des réserves de graisses pour l’hiver ni de pousser mon foie dans ses retranchements.

Je trouve donc des alternatives peut-être moins gourmandes (ok, soyons honnêtes : franchement moins gourmandes) mais efficaces en terme de nutrition. L’une de ces alternatives est de mettre le turbo sur les légumineuses et les légumes racines ainsi que la famille des courges. Ca tombe bien, c’est la saison.

Une bonne manière de mêler ces sympathiques ingrédients est de réaliser des soupes. Sympa à manger, pratique à réaliser en grande quantité pour en avoir d’avance, appréciée par l’ourson et son papa et candidate à l’imagination culinaire. Bref, en ce moment, je suis en mode soupe.

Aujourd’hui, je vais vous parler de celle que j’ai réalisée ces derniers jours : un genre de minestrone. Et je dis « un genre » parce que je n’ai absolument pas respecté la recette de base du minestrone, juste le principe : des légumineuses associées à des céréales, des légumes et des épices/herbes. Basta.

Lire la suite

Pirojki au chou vert et à la carotte (sans gluten)

Pirojki chou vert et carottes

Cette recette-là, mes ami(e)s, c’est ma chouchoute. Ma madeleine à moi. Les pirojki, c’est ma recette doudou celle dont l’odeur me rassure et la saveur me comble. On est à la limite du chocolat. Si, je vous promets.

Les pirojki, qu’est-ce que c’est ? De petits chaussons de la famille des zakouskis, des entrées et amuse-gueule dans la cuisine russe. Leur farce peut être végétarienne, à la viande, au poisson. En gros, vous pouvez les farcir à ce que vous souhaitez. Mais moi, la farce que je préfère est au chou vert et à la carotte.
Quant à la pâte : levée, briochée, brisée. Là encore, ce que vous préférez. J’utilise ici de la pâte brisée.

Ceci nous donne un petit chausson moelleux dont la farce est à la fois salée et sucrée, douce et parfumée. La carotte apporte une note sucrée qui contrebalance la saveur parfois presque amère du chou. La saveur de l’aneth vient s’ajoute à la douceur salée du beurre. En un mot : un délice.

Lire la suite

Poêlée de légumes et vermicelles de riz

Poêlée de légumes et vermicelles de riz

Faisons comme si vous manquiez de temps. Ou que vous ayez la flemme de cuisiner. Ou que vous ayez une grosse envie de légumes frais.
J’ai ce qu’il vous faut : cette poêlée prend à peine plus de 10 minutes.

Lire la suite

Tarte courgettes, carottes, brocolis et merguez

Tarte courgettes carottes brocolis merguez

Parfois, on va faire une petite cueillette, gentiment.
Et on se retrouve avec 10 kg de courgettes. Comme ça, tranquillement.

Et une fois que tu as tes 10 kg de courgettes à la maison qui te regardent d’un air incrédule, presque défiant, il faut prendre le taureau par les cornes. Il s’agit de trouver des recettes suffisamment variées pour permettre d’écouler ces courgettes sans manger de la ratatouille pendant 3 mois.

Si encore j’étais la seule à les manger, ces courgettes… Un peu d’huile d’olive, quelques branches de thym, une sauteuse et roule ma poule ! Mais je ne suis pas seule… Zhôm et Petit Bonheur aiment bien les courgettes mais faut pas pousser Mémé dans les orties… surtout quand elle est en short. De la courgette, oui, mais de la courgette qui change. Sinon, c’est révolution. Bon.

Du coup, vous risquez de voir souvent passer de la courgette dans les posts du blog. Dans les prochaines jours. Ou semaines, dirons-nous… Courage !

On commence avec une tarte salée, très simple, mais qui a plu aux deux représentants de la gente masculine sous mon toit.
Lire la suite

Omelette colorée ou comment faire léger pendant les Fêtes

Omelette colorée

Eh non, pas de recette de Noël cette année.
D’une part parce que je n’ai absolument pas eu le temps de tester la recette que je compte faire pour le 25 à midi ; d’autre part parce que vous en trouverez à peu près partout et sur chaque blog de cuisine.

Je me suis surtout demandé ce qu’il serait sympa de grignoter d’assez équilibré, de facile à digérer, de rapide à préparer, de joyeux à regarder.

Les oeufs, quand on n’a pas de cholestérol ni d’allergie, sont bien pratiques. Rapides à faire cuire, riches en protéines.
Des légumes de toute sorte, mille fois oui. Riches en vitamines, en fibres et en minéraux. Le Paradis, quoi.

Une omelette aux légumes mi-cuits, ça vous dit ?

Omelette colorée

Lire la suite