Un genre de minestrone

Un genre de minestrone

Vous avez dû vous en rendre compte : l’été s’est fait la malle et la chaleur avec lui. Enfin à Paris.

Ok ok ok, je suis un peu de mauvaise foi : il a fait plutôt beau temps ces deux derniers mois. Mais ce qui devait arriver est arrivé : l’automne et le changement d’heure.

Alors que l’automne est une saison que j’apprécie plutôt, je dois dire que la diminution de l’ensoleillement, le temps brumeux-nuageux-pluvieux et la nuit à 18h me fichent chaque année un bourdon de malade. En gros, si je pouvais, j’hibernerais.
Mais comme je ne suis pas une ourse et que l’ourson qui pousse à la maison demande toujours plus d’énergie, il me faut trouver des solutions (au moins transitoires). Ou déménager en Australie.

Alors je démarre une petite cure de desmodium pour s’occuper de mon foie (toujours un peu de mauvaise humeur au changement de saison). Je vais taquiner aussi l’échinacée, histoire de renforcer tout ce bazar. Un peu de magnésium et d’autres petites bidouilles, et me voilà quasi sur le pied de guerre.

Mais mais mais… J’ai une furieuse envie de grignoter. Tout le temps. J’ai aussi une furieuse envie de chocolat. Tout le temps (ou presque). Hors, là, ça pose un « léger » problème car – je vous le rappelle – je ne suis pas une ourse en passe d’hiberner. Pas question, donc, de faire des réserves de graisses pour l’hiver ni de pousser mon foie dans ses retranchements.

Je trouve donc des alternatives peut-être moins gourmandes (ok, soyons honnêtes : franchement moins gourmandes) mais efficaces en terme de nutrition. L’une de ces alternatives est de mettre le turbo sur les légumineuses et les légumes racines ainsi que la famille des courges. Ca tombe bien, c’est la saison.

Une bonne manière de mêler ces sympathiques ingrédients est de réaliser des soupes. Sympa à manger, pratique à réaliser en grande quantité pour en avoir d’avance, appréciée par l’ourson et son papa et candidate à l’imagination culinaire. Bref, en ce moment, je suis en mode soupe.

Aujourd’hui, je vais vous parler de celle que j’ai réalisée ces derniers jours : un genre de minestrone. Et je dis « un genre » parce que je n’ai absolument pas respecté la recette de base du minestrone, juste le principe : des légumineuses associées à des céréales, des légumes et des épices/herbes. Basta.

Lire la suite

Poulet au citron, gingembre et mojettes

Ah, que ces vacances furent bonnes ! Pas de voyage lointain ni de dépaysement. Juste du temps pour soi et pour respirer… Et pour vous, comment s’est passée cette semaine ?

Et sinon, un poulet mijoté en cocotte avec de jolis petits haricots blancs, ça vous ferait plaisir ? Sachez en tout cas que nous nous sommes régalés le fameux soir où j’ai cuisiné ce poulet. Il pleuvait et il ne faisait pas très chaud. Un temps idéal pour ce type de plat, en somme. Non ? Et en plus, c’est sans lactose ! Que demande le peuple ?!

poulet citron gingembre mojettes

Afin de préparer cette recette pour 4-6 personnes, il vous faudra :

1 beau poulet (ou même une poule)
600 g de mojettes (haricots blancs)
50 cl de bouillon de poulet bien chaud
40 cl de crème de riz cuisine
(entendons-nous bien : pas celle que l’on trouve au rayon farines mais celle qui se trouve à côté de la crème de soja cuisine)
2 oignons rouges émincés
4 gousses d’ail émincées
3 feuilles de laurier
1 poignée de thym-citron haché
1 morceau de gingembre de 7-8 cm épluché et coupé en morceaux très fins (n’hésitez pas à forcer sur la quantité si vous aimez ça)
1 c.s. bien bombée d’écorce de citron en poudre
2 c.s. d’huile d’olive
sel, poivre (poivre gris, poivre blanc, baies roses)

Versez l’huile d’olive dans une cocotte et faites-y dorer l’ail, l’oignon et le gingembre. Faites ensuite dorer (tout doux, hein…) le poulet sur chacune de ses faces. Ajoutez le laurier, le thym et le bouillon. Posez le couvercle de la cocotte et laissez le poulet cuire à petits bouillons pendant 30 minutes.

Une fois ces 30 minutes passées, sortez le poulet de sa cocotte. Ajoutez au bouillon la crème de riz cuisine, l’écorce de citron en poudre, le sel et le poivre. Touillez, vérifiez l’assaisonnement et rectifiez si nécessaire. Ajoutez les mojettes (congelées pour moi) puis le poulet. Fermez la cocotte et oubliez-la une bonne heure (on peut aller tranquillement jusqu’à 1h30…). Vérifiez la cuisson des mojettes et n’arrêtez que lorsque ces jolies merveilles sont tendres et savoureuses.

poulet citron gingembre mojettes Z

Qui en veut une assiette ?

P.S. : Hey, ma jolie Fourmi, t’as pas honte ? Pov’ lapin ! (en plus, j’aime pô ça, le lapin… enfin à manger, je veux dire)

Crumble de légumes sans gluten

Un crumble, oui ! Mais gratiné alors ! Oui, je sais que ce n’est pas très orthodoxe mais j’avais envie… Bon, c’est pas le tout mais que fait-on d’un reste de coquillettes de riz et de sablés au romarin et aux olives qui commencent à sécher ? Ben on ajoute des légumes et ça donne le plat du soir, léger et parfumé !
crumble de légumes

Crumble de légumes

Pour 4 (en plat unique) à 6 (avec un filet de tofu grillé, du poulet ou un petit filet de poisson) personnes :

quelques biscuits sablés salés (ou un peu de pâte sablée pour le crumble)
3 poignées de coquillettes de riz déjà cuites
3 poignées de carottes en rondelles
3 poignées de courgettes en rondelles
2 poignées de haricots verts
1 poignée de pois gourmands
2 c.s. d’huil d’olive
1 c.s. d’ail haché
2 feuilles de laurier
du thym à votre convenance
sel, poivre
un peu de fromage (sans lactose pour moi)
1 goute de crème de soja (pas obligé mais ça me donne un petit peu plus de protéines)

Chauffez l’huile dans une poêle et jetez-y les légumes accompagnés de laurier, thym, sel et poivre. Laissez colorer. J’aime que les légumes restent croquants mais vous pouvez laisser traîner un peu les légumes dans leur poêle…
Préchauffez votre four, vous allez utiliser la lèchefritte dans quelques minutes…
Dans un plat huilé (ou beurré), versez les légumes et mélangez avec les pâtes. Ajoutez votre goutte de crème de soja si vous avez choisi d’en mettre. Emiettez ensuite les biscuits (ou votre pâte sablée) au-dessus du plat et allongez quelques morceaux de fromage.
Enfournez et laissez gratiner quelques minutes.

Et voilà ;-). Et sans lait ni gluten !