Manchons de canard marinés

Ah, le canard…
Que les choses soient claires : une partie de ma famille est landaise. J’ai passé toutes mes vacances d’enfant – et une belle partie de mes vacances d’ado – dans les Landes.
Pour moi le poulet à pattes jaunes ou noires est meilleur, le foie gras ne se mange pas qu’à Noël (quand on aime ça, ce qui est mon cas) et on mange celui de Tatie qui est de toute façon le meilleur (point barre), j’ai su faire les bocaux d’asperges et aider au confit avant de savoir dire Nutella.
Vous voyez l’idée ? Les Landes, c’est mon pays de coeur.

Tout ce blabla pour vous dire que j’aime beaucoup le canard. Confit ou pas. Bon, j’avoue, le confit de canard est un de mes (nombreux) pêchés mignons. Bref.

Je suis tombée l’autre jour sur des manchons de canard crûs. Je me suis tâtée : les faire confire ou pas… Ç’a été « ou pas » étant donné que le temps me manquait et que je n’avais aucun bocal sous la main.

J’ai fait simple : une marinade aux accents asiatiques, un peu de temps au frigo, encore un peu au four et boum, dans l’assiette avec du riz et des crudités.

Manchons de canard marinés

Manchons de canard marinés

Pour 4 personnes :
8 manchons de canard
5 c.s. de tamari sans gluten (attention, il y a du gluten dans la plupart des sauce soja donc prenez garde à leur composition : Kikkoman et Lima proposent des sauces fermentées sans gluten)
2 c.s. d’huile de sésame
2 c.s. de purée de cacahuètes diluée dans 4 c.s. d’eau
2 c.s. de sirop d’agave
1 c.s. de poudre d’écorce de citron
1 c.s. de coriandre hachée
2 c.c. de poudre de piment d’Espelette
2 c.c. d’échalotes émincées
1/2 c.c. d’ail émincé
sel, poivre

Préparez la marinade en mélangeant dans un bol l’ensemble des ingrédients (en dehors des manchons, du sel et du poivre).

Frottez les manchons de canard avec un peu de sel et de poivre et installez-les confortablement dans un plat à four, peau dessous.

Recouvrez-les de la marinade. Couvrez le plat d’un film plastique et réservez au frigo une petite heure.

Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez 35 à 45 minutes selon le degré de cuisson désiré. Pensez à retourner les manchons une fois ou deux pendant leur cuisson.

Alternative :
Vous pouvez remplacer la sauce tamari (ou sauce soja) par de la mélasse de grenade et, sans ce cas, supprimer l’écorce de citron. C’est également délicieux !

Natine : grignotons sans gluten

Je suis tombée par hasard sur les produits Natine en fouinant dans un des magasins bio que je fréquente.

J’ai regardé la composition, le prix, l’allure des produits. Et je me suis dit, tentons. J’ai acheté trois produits : des « Tartines » aux figues et au cacao et des « Apéritines » aux oignons.

Les « tartines » :
Légères, croustillantes et vraiment agréables au palet, avec un texture proche de la Cracotte.

Voici la composition de celles aux figues : farine de riz blanc et poudre de figues. Pour celles au cacao : farine de riz blanc, sucre blond de canne et cacao issu du commerce équitable.
Pas mal hein ?

Aux figues, elles sont parfaites aussi bien pour le petit déj que pour accompagner un petit morceau de fromage de chèvre. Sans sucre, elles conviennent aussi à une pause grignotage. Elles contiennent 380 kcal aux 100g.

Natine Tartines figues

Celles au cacao sont plus marquées car elles contiennent du sucre. Je trouve le goût un poil sucré mais j’ai le palet difficile de ce côté-là. Elles contiennent 381 kcal aux 100g.

Natine Tartines cacao

 

Passons au « Apéritines ».
Là, ce sont de petites billes dont la texture est craquante et briochée à la fois. Le goût d’oignon est bien présent mais pas trop fort. Autrement dit : oui, vous pouvez en grignoter avant un rendez-vous galant ;d
Avec 356 kcal aux 100g, c’est un apéritif beaucoup plus sain que la traditionnelle poignée de cacahuètes…
Côté composition : farine de maïs, farine de riz, oignons et sel.

Natine Aperitines oignons

 

Ndlr : ce post n’est pas sponsorisé, je n’ai eu aucun contact avec la société produisant et distribuant ces produits.

Sondage pour l’ouverture d’un magasin dédié aux allergiques

Allergiques de tous poils proches du Douaisis (ou pas), ce sondage s’adresse à vous !

Jennifer souhaite ouvrir une boutique proposant des produits sans allergènes. Et pour être certaine de répondre à vos besoins, elle a besoin de votre avis.

Soyez sympas, donnez-lui un petit coup de main en répondant à son sondage en ligne, évidemment anonyme.

Un grand merci pour elle !

Quenelle de saumon fumé au chèvre frais

Voici l’entrée que j’ai réalisée pour le repas de Noël : . Il me fallait quelque-chose de frais et d’assez léger pour ne pas couper l’appétit de la tablée.

L’avantage de cette recette, outre sa simplicité et son coût réduit, est qu’elle est rapide à faire. Y compris avec un bébé dans sur un bras. Elle se réalise 1 à 2h avant d’être servie et prendra moins de 10 minutes de votre temps.

Quenelle de saumon fumé au fromage de chèvre

Lire le reste de cet article »

Purée de taro coco citronnelle

J’adore les pommes de terre. Vraiment. Je pourrais en manger chaque jour étant donné qu’elles peuvent être préparées de mille manières…
Mais il y a un tubercule qui me plaît autant : le taro. Moins aqueux que la pomme de terre et légèrement plus sucré, il se plaît aussi bien dans des préparations sucrées que salées.

Taro / Wikipedia
Quand j’ai le temps d’aller faire un tour dans les épiceries asiatiques, je reviens toujours avec quelques specimens (et du lotus aussi d’ailleurs).
Aujourd’hui, je vous propose donc une petite purée toute douce qui se mariera avec à peu près tout ce que vous comptez manger !

Purée taro coco citronnelle

 

Lire le reste de cet article »