Un genre de minestrone

Un genre de minestrone

Vous avez dû vous en rendre compte : l’été s’est fait la malle et la chaleur avec lui. Enfin à Paris.

Ok ok ok, je suis un peu de mauvaise foi : il a fait plutôt beau temps ces deux derniers mois. Mais ce qui devait arriver est arrivé : l’automne et le changement d’heure.

Alors que l’automne est une saison que j’apprécie plutôt, je dois dire que la diminution de l’ensoleillement, le temps brumeux-nuageux-pluvieux et la nuit à 18h me fichent chaque année un bourdon de malade. En gros, si je pouvais, j’hibernerais.
Mais comme je ne suis pas une ourse et que l’ourson qui pousse à la maison demande toujours plus d’énergie, il me faut trouver des solutions (au moins transitoires). Ou déménager en Australie.

Alors je démarre une petite cure de desmodium pour s’occuper de mon foie (toujours un peu de mauvaise humeur au changement de saison). Je vais taquiner aussi l’échinacée, histoire de renforcer tout ce bazar. Un peu de magnésium et d’autres petites bidouilles, et me voilà quasi sur le pied de guerre.

Mais mais mais… J’ai une furieuse envie de grignoter. Tout le temps. J’ai aussi une furieuse envie de chocolat. Tout le temps (ou presque). Hors, là, ça pose un « léger » problème car – je vous le rappelle – je ne suis pas une ourse en passe d’hiberner. Pas question, donc, de faire des réserves de graisses pour l’hiver ni de pousser mon foie dans ses retranchements.

Je trouve donc des alternatives peut-être moins gourmandes (ok, soyons honnêtes : franchement moins gourmandes) mais efficaces en terme de nutrition. L’une de ces alternatives est de mettre le turbo sur les légumineuses et les légumes racines ainsi que la famille des courges. Ca tombe bien, c’est la saison.

Une bonne manière de mêler ces sympathiques ingrédients est de réaliser des soupes. Sympa à manger, pratique à réaliser en grande quantité pour en avoir d’avance, appréciée par l’ourson et son papa et candidate à l’imagination culinaire. Bref, en ce moment, je suis en mode soupe.

Aujourd’hui, je vais vous parler de celle que j’ai réalisée ces derniers jours : un genre de minestrone. Et je dis « un genre » parce que je n’ai absolument pas respecté la recette de base du minestrone, juste le principe : des légumineuses associées à des céréales, des légumes et des épices/herbes. Basta.

Lire la suite

Salade complète végétarienne sans gluten

Salade complète végétarienne sans gluten

Il y a quelques jours, je vous proposais le test des Torsades aux lentilles corail de la marque Lazzaretti, pâtes bio et sans gluten que j’ai particulièrement appréciées.

Aujourd’hui, je vous propose une petite mise en situation de ces torsades : une salade végétarienne associant céréales et légumineuses qui se réalise sans peine et rapidement.

Je n’ai évidemment pas besoin de vous rappeler combien les légumineuses sont intéressantes sur le plan nutritionnel (fibres, protéines – assimilables si elles sont associées à des céréales lors d’un même bol alimentaire – et vitamines ainsi que minéraux, notamment). Et pour la partie gustative, c’est pareil : des textures et des saveurs qui changent, ça fait du bien aux papilles !

Lire la suite

Test des Torsades de lentilles corail Lazzaretti (sans gluten)

Torsades Lazzaretti à la farine de lentilles corail

Ma belle-mère m’a proposé de goûter les torsades bio à la farine de lentilles corail de la marque Lazzaretti.

Je m’attendais à ce que la texture soit pâteuse voire qu’elle se transforme en purée à la cuisson. Bref, à ce que ce ne soit pas nickel pour une amatrice de pâtes al dente comme moi.

Lire la suite

Cake citrouille et farine de lentilles sans gluten

cake farine de lentilles potiron zoom

Avez-vous déjà utilisé la farine de lentilles vertes ? Moi, jamais. Enfin, avant ce cake, bien sûr. En ouvrant le sachet de farine, j’ai trouvé la couleur vert très pâle très jolie et l’odeur légère très agréable.

Et voilà, à peine achetée, à peine utilisée. Un joli potiron qui attendait patiemment d’être dévoré, un reste de petits pois. Il n’en fallait pas plus pour contenter notre appétit… de cake ! Et comme d’hab, on reste sans gluten ni lactose. Elle est pas belle, la vie ?

cake farine de lentilles potiron

Ingrédients pour 1 cake :

100 g de farine de lentilles vertes
50 g de farine de maïs
50 g de crème de millet (rayon farines)
2 c.s. de poudre à lever sans gluten
2 oeufs
2 c.s. de purée d’amandes
200 g de citrouille cuite et écrasée
6 c.s. de petits pois déjà cuits
1 c.c. d’ail semoule
sel, poivre (mélange de poivres gris, blanc et de baies roses pour moi)

Pendant que le four préchauffe pour atteindre 150°C, mélangez dans une jatte tous les ingrédients secs. Ajoutez les oeufs, la purée d’amandes, la citrouille et les petits pois. Aillez, salez, poivrez. Mélangez consciencieusement.

Et hop, au four pour une bonne heure, à 150°C (si vous êtes pressé(e)s, poussez le four à 180°C et ne laissez cuire qu’une trentaine de minutes).

cake farine de lentilles potiron zoom

N’hésitez pas à intégrer à ce cake de la feta ou du chèvre. Ca va super bien ensemble… Avec une petite salade, je trouve ce cake parfait pour le repas léger du soir. Pas vous ?

Cake farine de lentilles potiron part