Tarte amandine aux poires sans gluten sans lait

Un de ces derniers dimanches, nous avons fait une très belle ballade entre Carrières et Chatou, sur les bords de Seine. Nous avons admiré de belles maisons, eu de longues discussions avec les canards, les oies et un cygne et fait un bout de chemin avec un chat.

Après ces aventures par un temps un peu gris et une température encore un peu fraîches, nous avons fait une descente à la ferme-boutique Gally, à Bailly. J’ai vaillamment résisté à toute forme de chocolat, craqué pour une bouteille de jus de pommes et de mûroises (fruit du croisement entre une mûre et une framboise)… et pour de belles poires.

Je ne suis d’habitude pas une grande fan des poires, et ce depuis toute petite. Je ne sais pas pourquoi. La texture peut-être. Inutile de vous dire que j’ai par ailleurs toujours fui toutes les pâtisseries comportant un atome de poire en leur sein.
Et puis là, devant cet étal de fruits tous plus beaux les uns que les autres, j’ai craqué. J’ai lancé tout d’un coup à un Zhôm abasourdi : « Et si on faisait une tarte aux poires et aux amandes ?« . Et lui de me répondre : « Euh… Oui mais t’aimes pas ça ?!« . Et là, j’ai lancé l’assaut final : « J’ai jamais goûté. C’ets joli. Ca me fait envie. On tente. Au pire, si j’aime pas, tu pourras t’engloutir la totalité de la tarte. » Et je crois que c’est ce dernier argument qui emporta sa faveur.

J’ai choisi en revanche de faire une petite crème légère plutôt que de charger en poudre d’amandes. Je suis gourmande mais pas suicidaire : je voulais goûter à cette tarte en dessert ! (et en plus ça rime)

Et me voilà, moi, dans la cuisine devant les fameuses poires, à me régaler d’avance. Je me demande si la visite la veille au soir d’un certain Grégou et de ses parents ne m’aurait pas influencée… Figurez-vous que ces sages parents incitent leur petit bonhomme de 2 ans et demi à goûter à tout. Super, me direz-vous. Et j’abonderais volontiers dans votre sens !
Et Tata Tweet, elle goûte à tout ? Euh… Comment dire… Oui mais non, mais c’est pas pareil. Piégée Tata Tweet.

Bref. Tout ça pour vous dire que vous avez devant la yeux non seulement la première tarte amandine au poire ayant jamais franchi le seuil de ma demeure mais en plus la première jamais réalisée puis goûtée par moi ! Une révolution pour mes papilles en quelque sorte. J’ai même fait une tartelette en plus (que vous voyez d’ailleurs sur la photo ci-dessous).

Pour une tarte de 6-8 personnes :

1 pâte sablée, recette de base ici (vous remplacerez juste la pâte de pistache par de la purée d’amande ou de la margarine)
3 belles poires
50 cl de lait végétal (eau d’amandes dégraissées de La Mandorle ou lait de riz, par exemple)
4 c.s. de poudre d’amandes bien bombées
2 c.s. de purée d’amandes (complètes ou non)
2 g d’agar-agar
2 c.s. de sirop de riz ou de pommes, ou bien encore du sucre

Installez votre pâte sablée dans son moule.
Faites préchauffer le four à 180°C.

Dans une casserole, versez le lait végétal, la poudre et la purée d’amandes, l’agar-agar et le sirop de riz. Portez à ébullition tout en remuant consciencieusement. Versez cette crème sur la pâte.

Epluchez les poires, ôtez les coeurs et coupez-les en quartiers (ou en tranches plus fines si vous le souhaitez). Posez les morceaux de poires sur la tarte en les enfonçant dans la crème.

Enfournez 30 minutes à 180°C. Laissez refroidir avant de servir (n’oubliez pas que l’agar-agar fige en refroidissant).

19 commentaires sur “Tarte amandine aux poires sans gluten sans lait

  1. Hey ! Excellent ! Mais tu n’as pas vraiment dit ce que TOI tu en pensais de cette belle tarte. Alors verdict sur les poires en tarte amandine ?
    En tout cas, bravo pour la tentative ! Y’a que comme cela qu’on avance ;)

  2. Hello Tweet,
    Dans la même série que la « mûroise » il y a la « caseille » (mélange de cassis et de groseille)…Qui se présente che nous comme un bel arbuste maintenant et est très productive.

    1. Tweet

      @ Véro :
      Tu veux que je te dise ? J’ai a-do-ré ! Prochaine étape : compote de poires-anis ou poires-cannelle, je ne sais pas encore…

      @ Isa-Marie :
      Je ne connaissais pas du tout ! Tout ceci me donne envie d’avoir un jardin…

  3. C’est marrant comme les goûts changent ! J’ai retiré soigneusement les olives de mes pizzas pendant des années. Un jour on m’a servie une pizza avec les olives en lamelles. J’en ai enlevé une partie mais je me suis dit que des petits bout, ça pourrais passer. Et quelques jours après une grosse envie d’olives ! Depuis, j’adore ça. :-D
    Moi ce que je n’aime pas avec les poires, c’est le coté juteux tu t’en fous partout, mais je les adore en tarte bourdaloue (Voui, c’est comme ça qu’on dit) en compotes ou en jus…
    bizzz

    1. Tweet

      @ la Fourmi :
      En effet, c’est marrant. Remarque, c’est rassurant : on ne reste pas toujours obtus… (et pourtant, dans le genre têtue… je suis fortiche)

  4. Incroyable … je dois être aussi gourmande que toi car je viens d’en faire une il y a quelques jours mais ma recette n’est pas tout à fait la même.

    1. Tweet

      @ Provence :
      Ah mais carrément ! Bises !

      @ Fimère :
      Aaaaaaaaah du chocolaaaaaaat !! Je t’attends avec cuiller et tasse de thé/café !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *