Cookies aux flocons d’azuki sans gluten ni lait

Pour réaliser ces cookies, je suis partie de la recette proposée par notre Cléa nationale, ici, au chocolat et à l’orange. Je l’aime bien cette recette car elle ne contient pas d’oeuf et très peu de matières grasses.
Evidemment, pour moi, impossible d’ajouter des flocons d’avoine comme Cléa l’a fait, because gluten. Je me suis dit que j’allais les remplacer par des flocons de riz que je savais traîner dans le placard. Sauf que je ne les ai jamais trouvés ces bon sang de flocons de riz. Je suis pourtant sûre d’en avoir acheté il y a quelques temps dans l’idée de faire des barres de céréales… pour l’heure pas encore faites. Alors où sont passés les fameux flocons de riz ? Mystère et boule de gomme !

Bref… J’allais quand même pas me laisser arrêter par si peu ! J’ai sorti du placard les 3 millions (à peu près) de bocaux et sachets à merveilles. Résultat des courses : de flocons, je n’avais que ceux d’azuki. Bon. Et puis, pourquoi pas après tout ? Ces petits machins là ont un petit arrière-goût de châtaigne. Ca peut le faire.

Eh ben, ça l’a fait ! Carrément, en plus. Mi-moelleux, mi-croquant. La douceur sucrée de la cranberrie et de la pâte d’amande. Un peu moins de sucre que dans la version originale, aussi.

En gros, c’était drôlement bon !

Lire le reste de cet article »

Yaourts pommes-cannelle sans lactose

Eh oui, depuis que j’ai ma yaourtière, je n’arrête plus.
En fait, c’est même plus que ça : nous redécouvrons les yaourts. Avec l’intolérance au lactose, nous avions tendance à nous rabattre sur les éternels yaourts au soja.
Ceux qui sont natures bien sûr car ceux aux fruits contiennent du sucre. Peu à peu, on a commencé à en manger moins, histoire de ne pas faire d’indigestion de soja : tofu soyeux, soja cuisine, tofu lacto-fermenté, graines de soja noir… Beaucoup de soja, non ?
Et pourquoi pas les yaourts au lait de chèvre ou de brebis, me direz-vous, sages comme vous êtes. Bah, ils sont un peu chers. Ca va de temps en temps mais 2 par jour (1 chacun, s’entend), ça commence à chiffrer.
Et sinon, les desserts à base de lait de riz… J’avoue : je n’aime pas leur texture. Et puis, à ce moment-là, autant faire une petite pannacotta maison minute à l’agar-agar… Là, au moins, je contrôle le type et la quantité de sucre que je mets dans mon dessert.

Bref. Autant de raisons qui nous ont poussés à acheter notre yaourtière… et à l’utiliser abondamment. Vraiment abondamment. Ce qui explique que vous commencez à voir des recettes de yaourts sur ce blog de plus en plus souvent. Ben oui, maintenant, nous mangeons des yaourts au lait de chèvre, des yaourts au lait de vache sans lactose (préféré par Zhôm car moins acides) et des yaourts au lait de soja (moins souvent qu’avant). Et comme je vous aime bien, je vous en fais profiter.

Notez, par ailleurs, que je me soucie de votre bien. Je pense à des envies de dessert qui soient « maillot-compatible ». C’est de plus totalement désintéressé de ma part puisque cette année, je n’ai pas de vacances… puisque je commence un nouveau job. Pas grave : je me vengerai l’année prochaine !!

Bon, passons à ce pour quoi vous lisez ce billet sans fin : la recette de mes yaourts pomme-cannelle !

Lire le reste de cet article »

Test de mix pour pain sans gluten

Réussir parfaitement du pain sans gluten, c’est un peu comme le Graal. Y en a qui disent l’avoir vu et d’autres qui cherchent encore. Je fais partie de la seconde catégorie.
Etant par ailleurs passablement flemmarde, je suis incapable de me lancer dans une recette dont la liste des ingrédients est plus longue que la liste des personnes invitées à mon mariage il y a 5 ans (et on était peu…). Juste, ça me gonfle. J’aime quand c’est simple, qu’il y a peu d’ingrédients et, éventuellement, quand c’est rapide.
J’achète cependant peu de produits tout faits. J’aime cuisiner (oui, c’est un scoop, je sais) et contrôler ce que je mange (moi, une control freak ?)… notamment parce qu’un grand nombre de produits sans gluten ne sont pas bio et contiennent un paquet d’additifs pas spécialement sympa pour notre santé.
Passant enfin un bon nombre d’heures dans les rayons des boutiques bio (oui, « les »), j’aime bien tester certains trucs… genre les mix pour pain. Alors, entendons-nous bien, là encore, s’il y a des noms que je ne comprends pas et une liste sans fin d’ingrédients, je passe mon chemin.

Bref. Tout ça pour vous dire que l’autre jour, en me baladant, j’ai acheté un paquet de Mix sans gluten pour pain bio de la marque Emile Noël. Voici la liste des ingrédients : amidon de maïs, farine de riz, farine de sarrasin, farine de noix déshuilée, dextrose, sel, pectine, lécithine (non OGM), gomme de xanthane et extrait naturel de romarin. Bon, je comprends tout. Y a pas d’huile de palme. On teste.

Et le paquet a même pas traîné dans les placards des mois. J’ai testé leur mélange quelques jours plus tard. Pour ce faire, j’ai scrupuleusement suivi les instructions à la lettre (même pas besoin d’être la femme d’Albert Einstein) et ai travaillé ma pâte à la main. J’ai juste ajouté « quelques » fruits secs (faut vider les placards, y a de la vaisselle qui arrive des Landes)… par poignées : cerises et raisins secs, noix diverses…
J’ai fait cuire mon pain dans 2 moules à cake et zou ! Voilà ce que ça a donné :

Eh ben les enfants, honnêtement, je crois que j’ai trouvé le Graal du mix pour pain bio et sans gluten : une belle texture, un goût agréable, une mie moelleuse, un pain qui se conserve…

Prochain test, avec des graines de fenouil !

Yaourts de chèvre à la châtaigne et à l’orange

Aujourd’hui, je vous propose ces yaourts très agréables en dessert. Le parfum de châtaigne est très doux et délicatement mis en valeur par celui de l’orange.
Selon que préférez les yaourts natures ou sucrés, vous ajouterez un peu de sirop de riz, par exemple. J’en ai mis dans cette fournée car mon cher et tendre a un peu de mal avec les yaourts de chèvre sans sucre… alors que c’est justement sans sucre que je les préfère ;-) ! Bref.

Vous verrez aussi qu’une partie de la purée de châtaigne tombe au fond du pot, ce qui donne un résultat super sympa : le dessus du pot un poil plus acide, le dessous plus parfumé grâce à la châtaigne et aux petits morceaux d’orange confite.

Lire le reste de cet article »

Yaourts au lait de vache sans lactose

Lors de vos pérégrinations, vous avez déjà dû tomber sur des laits de vache sans lactose. Moi aussi.

Je ne consomme plus de lait de vache depuis des années et, aujourd’hui, son odeur même m’est difficile à supporter. Pour autant, j’avais envie de voir ce que le lait sans lactose pouvait donner sous forme de yaourt. Pas envie de mourir idiote, en somme.

Eh ben figurez-vous que le résultat est drôlement sympa. Si, si. J’ai même pu les manger sans aucun souci. Mais j’ai rusé. En guise de ferment, j’ai utilisé un yaourt de brebis au miel… La texture est l’une des plus belles que j’ai obtenues. A vous, maintenant !

Lire le reste de cet article »