Gratin de potiron sans lactose

J’aime beaucoup l’odeur du potiron que l’on vient de couper. C’est doux, presque sucré. Je me demande toujours si je vais faire de cet énorme légume un très (très) gros gâteau ou bien si je vais être raisonnable et ne m’en servir que pour réaliser du salé.

Ce coup-ci, j’ai coupé la poire (ou le potiron) en deux : une moitié pour du salé, l’autre pour du sucré.

Lire la suite