Sablés sans gluten aux olives, amandes et herbes de Provence

Dites-donc, ça fait longtemps qu’on n’a pas fait de sablés, non ? Et des sablés salés, encore plus longtemps !
Et dites encore, ce serait pas le mois d’août ? Le mois des apéros à rallonge ?

Ca tombe bien, j’ai deux recettes de sablés salés et sans gluten pour vous ! La première, que je vous poste aujourd’hui, inclut les éléments classiques de l’apéritif (enfin chez moi) : les olives et les amandes. La seconde, que je vous posterai demain, est à la fois plus classique et plus originale… Mystère !

Sablés sans gluten aux olives, amandes et herbes de Provence

Pour une vingtaine de sablés (3-4 cm de diamètre) :

90 g de farine de millet
10 olives + 10 amandes émondées ou 10 olives fourrées aux amandes
25 g de pecorino
20 g de d’huile d’olive
1 oeuf battu
1 c.s. d’herbes de Provence hachées finement
2 pincées de piment d’Espelette
1 pointe de sel

Dans un saladier, mélangez la farine, le pecorino, les herbes, le piment et le sel.

Détaillez finement les olives et les amandes. Versez dans le saladier.

Ajoutez également l’oeuf et l’huile.

Mélangez bien et formez une boule de pâte.

Installez-là sur un film de type film fraîcheur et roulez de manière à former un boudin du diamètre de votre choix.
Fermez bien le boudin et placez-le au réfrigérateur pour une bonne heure ou jusqu’à ce que le boudin de pâte soit bien ferme..

Mettez votre four à préchauffer à 180°C.

Sortez le boudin de pâte du réfrigérateur, ouvrez le film et coupez de petits disques : plus vos disques seront fins et plus les sablés seront secs ; a contrario si vos disques sont épais, vos biscuits seront plus moelleux.

Si les morceaux d’olives et d’amandes rendent le découpage des disques difficile, coupez de petits bout du boudin de pâte et façonnez une petite boule au creux de votre main que vous aplatissez ensuite entre vos paumes.

Enfournez vos disques de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pour 17-18 minutes (à modérer selon votre four…).

Les sablés seront parfaits à peine tiède ou froids, en apéritif (donc) ou même émiettés en accompagnement d’une salade (pour remplacer les croûtons).

Cake au cabecou, aux olives noires et à la purée de cacahuètes sans gluten

Cake cabecou olives cacahuètes sans gluten

Le cake dont je vous livre la recette aujourd’hui est celui que nous avons dévoré lors d’une promenade. Préparé la veille pour le lendemain, le pauvre chou a été littéralement dévoré… Bah, c’est bien fait pour lui ! Il n’avait qu’à pas être si bon.

Lire la suite

Poulet olives-basilic en papillote

papillote-poulet

Oui, je « papillote » à fond en ce moment ! Je trouve ça super pratique et sain. J’avais envie de faire du poulet à l’estragon mais plus d’estragon. Plus de citron confit ni d’échalotes non plus, d’ailleurs. Plus grand-chose dans les placard en fait, hormis du chocolat… et du riz ! Alors, du coup, je me suis rabattue sur les olives et le basilic. Et je vais vous dire, c’était pas mal du tout !

papillote-poulet

Pour 2 personnes (2 papillotes individuelles) :

2 filets de poulet (ou des hauts de cuisses) coupés en petits morceaux
une dizaine d’olives vertes
2 filets d’huile d’olive (la plus parfumée que vous ayez)
4 c.s. de soja cuisine (ou riz cuisine, vous savez ces crèmes végétales qui remplacent la crème fraîche)
sel, poivre et baies roses
4 c.s. de basilic coupé
(au couteau ou aux ciseaux, pas au robot, hein ?)

Préchauffez votre four à 190°C.
Disposez dans vos papillotes les petits morceaux de poulet. Coupez 5 olives au-dessus de chaque papillote. Salez, poivrez (dans mon moulin, je mélange poivre et baies roses), versez 1 filet d’huile d’olive puis 2 c.s. de soja cuisine sur chaque papillote. Saupoudrez de basilic. Fermez les papillotes et enfournez 25-30 minutes à 190°C.

Voici mon poulet servi sur du riz rond demi-complet (j’adore le riz rond…) et saupoudrez de gomasio (ah ! le sel de sésame, un autre de mes petits pêchés mignons).

poulet-olives-basilic

Bon, si par bonheur vous aviez de l’échalote, une petite pointe par papillote ne serait pas mal. Même chose pour le citron confit, très peu et en tout petits morceaux !

Barbu aux olives et romarin sans gluten sans lait

barbu-olive-romarin

Oui, un barbu parce que je n’oserais pas l’appeler « fougasse » ;-) ! Euh oui, c’est un barbu…
J’aime bien grignoter un morceau de pain aux olives en passant dans la cuisine, de temps en temps. Alors, je fais ce type de fausse fougasse, rapide et facile à faire. Et puis, voyez-vous, ce barbu aux olives et au romarin est sans lait, sans œufs ni gluten. Et il constitue un en-cas efficace et dont quelques morceaux sont faciles à emporter…

barbu-olive-romarin

Pour un barbu aux olives et au romarin :

350 g de farine sans gluten (ici, 150 g de farine de teff et 200 g de farine de riz complet mais je vous conseille plutôt de mélanger la farine de riz avec celle de millet)
2 c.s. de fécule de maïs
2 c.s. de poudre à lever sans gluten
1 c.s. de romarin
une quinzaine d’olives coupées en petits morceaux (ici, ce sont des olives vertes, moins fortes en goût et moins caloriques que les noires)
1 à 1,5 verre de lait de riz
1 à 1,5 verre d’huile d’olive
1,5 c.c. de sel
1,5 c.c. d’ail semoule ou en purée

Préchauffez votre four à 190°C.
Mettez tous les ingrédients dans un saladier et commencez à mélanger. Ajoutez peu à peu le lait et l’huile d’olive tout en mélangeant, jusqu’à ce que la pâte soit bien élastique.
Étalez cette pâte sur une feuille de cuisson et faites les dessins qui vous agréent. J’ai fait des trous pour les yeux et le sourire, et mis des morceaux d’olive pour représenter le nez. Passez de l’huile d’olive au pinceau sur votre fausse fougasse et saupoudrez de romarin.
Enfournez une trentaine de minutes à 190°C.

Vous pouvez aussi vous amuser en remplaçant l’olive par la noisette, le sésame…

Cake moelleux au thon et aux olives sans gluten ni lait

moelleux-thon

De temps en temps, j’ai de grosses envies de thon. Une vraie caricature de femme enceinte (et je ne suis pourtant pas enceinte !)…Bref, ce soir, j’avais envie d’un truc qui ressemble à un cake mais qui resterait doux et moelleux. J’ai donc joué avec mes casseroles.

Et… Bingo ! En sortant du four, ce moelleux a la texture d’un cake léger à l’extérieur et reste fondant à l’intérieur. Accompagné d’une petite salade à peine assaisonnée d’huile d’olive et de vinaigre de cidre, c’est parfait pour le dîner.

moelleux-thon

Lire la suite