Raïta express

Raita express

Imaginez que vous ayez quelques crudités à finir ou encore que vous ayez acheté des falafels. Oui mais voilà : vous avez oublié la sauce !
Hahaha ! Mais tout espoir n’est pas perdu car Super Raïta Express est là !

Quoi, comment ?! Vous n’aimez pas le nom de ce nouveau super héros ? Il est pourtant très sympa, frais, peu calorique et ultra rapide à réaliser…

Pour 4 personnes :
1 concombre
8 c.s. bien rebondie de yaourt de brebis ou de yaourt grec ou de tout autre yaourt qui vous sied, même végétal
2 c.c. de gingembre surgelé ou 1 cm de gingembre frais râpé
1 grosse ou 2 petites échalotes hachées
1 c.s. bien bombée de menthe hachée finement
1 c.c. d’écorce de citron moulue ou du jus d’un citron bien parfumé et pas trop acide
1 c.c. de cumin en poudre
1/2 c.c. de piment d’Espelette en poudre
sel, poivre à votre convenance

Epluchez et épépinez le concombre. Râpez-le finement dans un saladier recouvert d’un torchon propre. Une fois le concombre râpé, formez un baluchon et pressez de manière à évacuer un maximum de jus. Réservez le jus, versez le concombre râpé dans un second saladier.

Ajoutez au concombre le yaourt, les échalotes, le gingembre, le citron, le cumin, le piment, la menthe, le sel et le poivre. Mélangez. Goûtez. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Selon la consistance de votre yaourt et selon que vous aurez asséché le concombre, la sauce sera plus ou moins liquide. Si celle-ci vous semble trop « sèche », pas assez onctueuse, ajoutez un peu du jus de concombre jusqu’à ce que la texture vous convienne.

A noter : avec du yaourt au soja, j’ajoute davantage de citron et de menthe pour renforcer le côté frais et la pointe d’acidité qui me plaisent dans le raïta. Mais c’est à vous de voir ;)

Conservez au frais jusqu’au service.

Menu de Noël sans gluten : Purée de patates douces et petit épeautre ou millet aux légumes

patates douces

Suite de notre menu de Noël ! Aujourd’hui, c’est le tour du plat principal : un chapon rôti accompagné d’une purée de patates douces au lait de coco et de boulgour de petit épeautre ou millet aux légumes et aux marrons.

Je ne vais pas m’appesantir sur le chapon (qui va d’ailleurs être réalisé par ma belle-mère) : pas de cuisson exotique, pas de farce, rien que du classique mais toujours efficace. Rappelez-vous simplement que la bestiole a besoin de temps pour cuire correctement (comptez 1h par kilo) et d’être arrosée de temps en temps. En revanche, côté pratique : vous pouvez le cuire en deux fois et profiter ainsi (un petit peu) de votre après-midi. Vous trouverez des recettes parfaites sur Internet et notamment sur 750g.com.

Je vous propose en revanche de suivre la recette de l’accompagnement. Notez que les deux recettes qui vont suivre peuvent être préparées un peu à l’avance, conservées au réfrigérateur (ou congelées) et réchauffées au moment du service.

Edit, suite à un tweet de Natacha :
Le petit épeautre, sans gluten ? Non. Mais le gluten du petit épeautre est totalement différent du celui du blé. Le petit épeautre est ainsi très souvent bien assimilé par les intolérants, moi la première. En cas de doute, remplacez le boulgour de petit épeautre par du millet.

  • Commençons par la purée de patates douces au lait de coco.

patates douces

Lire la suite

Pâtes sans gluten aux petits légumes et noix de Saint-Jacques

Pâtes sans gluten aux petits légumes et noix de St Jacques

AAAAAAAARGGGGGG !

Il est 20h, je viens de rentrer. Ils sont censés arriver à 20h30. « Tout va très bien, Madâââââme la Marquise, tout va très bien, tout va très bien ! »
Sauf que non. Tout ne va pas très bien.
– je n’ai pas eu le temps de faire la moindre course ;
– je n’ai pas encore fait la vaisselle du petit déj’ ;
– je n’ai pas encore passé l’aspirateur ;
– la table n’est pas mise ;
– je ne sais pas ce que je fais à manger ;
Si on résume : rien n’est prêt, tout reste à faire.

Ok. Prenons une profonde respiration. On va commencer par s’occuper de la cuisine : vaisselle puis qu’y a-t-il dans les placards et dans le congélateur ?
Dans le placard aux céréales : des paquets de pâtes sans gluten (achetés par 6 à la Biocoop pour bénéficier d’une réduction).
Vendu, on va faire des fusilli.
Et avec ça ?
Ouverture du congélateur : plus de pesto maison. Arf ! Quoi d’autre ?
Des framboises, des mûres, des quetsches, des figues. Pas totalement ce dont j’ai besoin.
Dans le fond, des noix de St Jacques. C’est un bon début : ça cuit vite, tout le monde aime ça et ça se suffit presque à soi-même. Je prends.
A droite, sous les framboises (oui, mon congélo est trop petit et c’est le bazar), un paquet de julienne de légumes (mélange de concombre, carottes, courgettes et céleri). Parfait.

Pâtes sans gluten aux petits légumes et noix de St Jacques

Lire la suite

Poêlée au fromage de brebis

Poêlée au fromage de brebis

Il y a quelques années, je suis tombée par hasard sur un resto tibétain à Paris, Norbulinga. J’y suis souvent retournée avant de découvrir mon intolérance au gluten et de faire plus attention à mon alimentation.
Je n’y suis pas retournée depuis très longtemps. Mais il y a différents plats que je n’oublie pas : leur petit pain cuit à la vapeur, leur soupe de légumes et de céréales et leur poêlée de légumes au fromage de brebis.
Beaucoup de légumes et de céréales diverses, des saveurs très douces, des cuissons à la vapeur… J’adorais ce resto et j’ai encore le goût des plats en bouche !!

Ces souvenirs, j’essaie de les raviver à la maison… Notamment dans cette petite poêlée que je vous propose aujourd’hui. Du riz, des légumes, du fromage de brebis. Simple, doux et convivial.

Poêlée au fromage de brebis

Lire la suite

Salade de quinoa

Salade de quinoa

Comme dirait le Schtroumpf grincheux, « j’aime pas le quinoa ».

Ben non, je n’aime pas ça. Mais alors pas du tout. Rien que l’odeur à la cuisson… Encore que le pire soit pour moi le fonio. Là, je sors carrément de l’appartement.

Enfin, j’aime pas. Je n’aimais pas le quinoa. Après maintes discussions, je me suis résolue à tester une nouvelle fois la petite chose. J’ai bien rincé avant. J’ai bien fait cuire. Et j’ai bien assaisonné. Du coup, ça m’a bien plu. Ceci dit, je n’ai pas fait les choses à moitié. Plein de légumes et une super vinaigrette à base de vinaigre de poiré (rapporté de Normandie) ont sans doute aidé à amadouer mon palais.

Salade de quinoa

Lire la suite