Chaussons au poisson et aux fruits de mer

Chausson aux fruits de mer - Fermés

Chausson aux fruits de mer - Cuits

 

Ingrédients

  • 500g de pâte brisée ou feuilletée sans gluten si vous êtes intolérant(e)
  • 1 jaune d’oeuf
  • un peu d’eau
  • 500g de mélange de fruits de mer de l’Ami Surgelé (anneaux de calamar, crevettes, moules)
  • 3 filets de colin sans arêtes de l’Ami Surgelé
  • 2 oignons rouges épluchés et émincés
  • 1 gousse d’ail épluchée et émincée
  • 1 échalote épluchée et émincée
  • 2 c.s. d’huile neutre
  • 1 bouquet de coriandre
  • 1 c.s. de citron en poudre
  • peu de sel, un peu de poivre
  • 3 c.s. d’huile neutre ou de beurre fondu si vous préférez
  • 60ml (environ) de lait de soja ou tout autre lait végétal
  • 5 c.s. (environ) de fécule de maïs
  • noix de muscade
  • un peu de sel, un peu de poivre

La veille au soir, sortez les fruits de mer et le poisson du congélateur et laissez-les décongeler au réfrigérateur.

Le lendemain, faites revenir l’oignon, l’ail et l’échalote dans l’huile et ajoutez les fruits de mer et le poisson détaillé en petits morceaux.
Réservez.

Préparez la béchamel en mélangeant sur feu très doux fécule de maïs et huile au fouet. Ajoutez lentement mais sûrement le lait végétal sans cesser de remuer. Le truc avec la béchamel, c’est éviter les grumeaux. Donc, on touille sans cesse. La sauce épaissit. Râpez la noix de muscade directement dans la casserole mais hors du feu. Salez, poivrez.
Faites cette béchamel bien épaisse donc n’hésitez pas à ajouter de la fécule de maïs si la sauce est trop liquide.

Mélangez les fruits de mer et le poisson à la béchamel.
Réservez.

Faites préchauffez votre four à 200°C. Chaleur tournante si possible.

Etalez la pâte. Celle-ci ne doit pas être trop fine. Découpez-y 12 ronds à l’aide d’un emporte-pièce ou, comme moi, de petits bols.

Dans un petit bol, mélangez un jaune d’oeuf avec un peu d’eau. Sortez votre pinceau de cuisine.

Chausson aux fruits de mer - Ouverts

Si une grille, déposez une feuille de papier cuisson. Installez-y 6 ronds de pâte. Répartissez le mélange de fruits de mer et de poisson sur les ronds de pâte en laissant un contour d’1cm libre. Passez le jaune d’oeuf au pinceau sur ce contour. Recouvrez avec les 6 ronds de pâte restant. Pincez les bords. Passez le jaune d’oeuf au pinceau sur chaque chausson.
Si vous le désirez, ajoutez une petite décoration.

Chausson aux fruits de mer - Fermés

Enfournez 15-20 minutes à 200°C. Une fois la cuisson optimale, laissez dans le four éteint et ne les sortez qu’au moment de servir.

J’ai accompagné ces chaussons de haricots verts et de châtaignes sautés au wok à l’huile d’olive et à l’échalote.

Blanquette marine au lait de coco

Blanquette marine coco

Cette petite blanquette a fait le bonheur des mamans de la famille lors de la dernière fête des mères. Comme je l’ai déjà raconté ici, mes beaux-parents mangent plutôt macrobio. Alors, quand ils viennent casser la graine à la maison, j’essaie de faire des plats proches de ce qu’ils peuvent manger (en terme d’ingrédients) tout en ajoutant un zeste de rigolade et de fantaisie. Et, en général, le regard suspicieux de mon beau-père est vite remplacé par un coup de fourchette gourmand !

Le 30 mai dernier, nous avons donc eu en entrée quelques lamelles de filet canard grillé surmontées d’un rocamadour juste poêlé à la graisse de canard et de confiture de cerises noires au thym. Le plat de résistance, eh bien c’est celui que je vous présente aujourd’hui. Et le dessert : des fraises à la crème chiboust. Le tout, évidemment sans gluten ni lait… On ne change pas une équipe qui gagne !

Lire la suite

Couscous de colin aux fruits jaunes sans gluten

couscous de colin

Allez, c’est reparti pour la cuisine du congélateur ! Rapide et simple, encore une petite recette parfaite pour un dîner préparé dans l’urgence.

Ceci dit, la présence de colin dans le congélateur n’était pas tout à fait un hasard…
J’ai en effet suivi les remarques de Véro : je suis allée chercher le conso-guide du WWF indiquant les poissons à éviter (pour des questions de sur-pêche et d’écologie, principalement). C’est ainsi que c’est du colin que j’ai acheté et pas du cabillaud. Na !

Bon, la photo est un poil floue et a été prise avec une lumière de %:!!@##?!!! et dans l’extrême urgence mais je vous promets que c’est bon ;-)

couscous de colin Lire la suite

Blanquette de poissons sans lait sans gluten

Blanquette de poissons

J’aime les plats mijotés. J’aime quand ça glougloute doucement dans la cocotte et que les bonnes odeurs investissent peu à peu la maison.

J’aime particulièrement les plats mijotés qui vont être servis le soir. Quand on est nombreux à piocher dans la cocotte, que ça discute à bâtons rompus, que ça rigole sec. J’aime quand tout le monde passe un bon moment à table et que personne ne voit le temps passer.
Zhôm et moi avons eu la chance d’avoir un tel dîner l’autre soir avec notre famille.

Et comme j’ai envie de partager un peu de ce moment-là avec vous, voilà le plat mijoté ce que j’ai servi ce soir-là : une blanquette de poissons très douce accompagnée d’une purée de potimarron et d’un riz basmati. Cette blanquette est très rapide à réaliser mais nécessite, pour gagner en saveurs, de mijoter à feu doux, jusqu’à une heure.

Blanquette de poissons

Pour 10-12 personnes :

– la blanquette :
800 g de noix de St Jacques
500 g de grosses crevettes cuites et décortiquées
3 beaux filets de colin
3 beaux filets de cabillaud
3 beaux filets de saumon
3 L de court-bouillon (carotte, céleri, oignons, ail, cerfeuil, persil, gingembre, paprika, citron…)
3 beaux oignons rouges émincés
4 gousses d’ail
2 échalotes
1/2 verre d’huile d’olive
10 abricots moelleux (au rayon fruits secs)
2 poignées de raisins secs
2 poignées d’amandes effilées
40 cl de crème de soja cuisine
40 cl de crème ou lait de coco
une poignée d’herbes fraîches hachées (aneth, coriandre, persil, romarin…)
thym, laurier
2 c.s. d’écorce de citron en poudre
1 c.s. de gingembre en poudre
sel, poivre

Dans un faitout, portez à ébullition le court-bouillon. Plongez-y les poissons 3-4 minutes. Egouttez les filets et réservez. Conservez ce court-bouillon dans le faitout pour la cuisson du potimarron.

Dans une cocotte, faites chauffer l’huile d’olive. Jetez-y l’oignon, l’ail et l’échalote et faites-les dorer quelques instants sur feu vif. Ajoutez les noix de St Jacques, le thym et le laurier. Quand ces dernières commencent à être colorées, ajoutez la crème de soja cuisine et le lait de coco. Passez à feu doux.
Ajoutez les poissons coupés à la main en morceaux grossiers puis les amandes effilées, les raisins secs et les abricots coupés en très petits morceaux.

C’est au tour, maintenant, des herbes et épices de passer à la casserole : herbes fraîches, écorce de citron en poudre, gingembre, sel et poivre.

Posez le couvercle de la cocotte et oubliez sur feu très doux au moins 30 minutes. Vérifiez régulièrement que le poisson nage bien et corrigez l’assaisonnement.

Purée de potimarron

– la purée de potimarron :
1 ou plusieurs potimarron(s), selon la taille de ces merveilleuses boules oranges
le faitout de court-bouillon cité plus haut

Portez le court-bouillon qui vous avait servi à cuire le poisson à ébullition.
Brossez l’écorce du potimarron, épépinez et coupez en morceaux grossiers. Plongez-les dans le court-bouillon et laissez cuire entre 20 et 30 minutes (la pointe de votre couteau doit percer l’écorce sans difficulté).
Egouttez le potimarron et réduisez en purée.
Vous verrez comme cette purée est parfumée !

Il ne vous reste qu’à dressez les assiettes et servir !

Parmentier de poisson

parmentier-zoom

Des patates, des patates, des patates ! Zhôm n’est pas un grand fan des patates en dehors des frites et pommes sautées (ça me fait penser qu’il faut que je vous fasse partager une recette de patates sautées…). Et moi, j’adoooore les pommes de terre. Donc, pour que Zhôm approuve l’utilisation de la pomme de terre sans me dire, l’air bienheureux, « tu fais des frites ????« , faut que je mobilise mes 2 neurones.

Alors voilà, le poisson joue ici le rôle de l’alibi et moi, j’ai mes pommes de terre chéries. C’est pas beau, la vie ?

parmentier-de-poisson

Bon la présentation… voilà… Mais je vous promets que c’était bon !

Ingrédients (pour 4 quand même… à moins que vous ayez très très faim)

8 filets de poisson blanc (colin pour moi)
1 ou 2 kg de pommes de terre (tout dépend de l’épaisseur de purée que vous attendez…)
2 c.s. d’huile d’olive + 1 c.s. pour la « purée »
2 têtes d’ail
un bouquet garni (mais garni, hein ? genre carottes et poireaux coupés en très petits morceaux, persil, laurier, thym, oignon, échalote…)
sel, poivre, baies roses (1 c.c. suffit), noix de muscade
1 petit verre de lait de riz

Dans une casserole, faites cuire les pommes de terre coupées en morceaux si vous souhaitez qu’elles cuisent plus vite :-) !
Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile d’olive. Ajouter le contenu de votre bouquet garni, l’ail, le sel, le poivre, les baies roses passées au moulin… et faites cuire en travaillant régulièrement avec la cuiller en bois de manière à obtenir des petits morceaux.
Une fois les pommes de terre cuites, écrasez-les doucement à la fourchette en ajoutant un poil de sel, de poivre et de noix de muscade ainsi que de l’huile d’olive et du lait de riz.
Dans un plat à four, étalez le poisson et recouvrez d’une belle couche de pommes de terre.
Si vous préparez ce Parmentier à l’avance, réchauffez-le au four doucement et, pourquoi pas, en ajoutant un petit peu de fromage sans lactose sur le dessus..

parmentier-zoom