Tarte poire-chocolat

Tarte poire chocolat & tonka

En ce moment, chez le marchand de fruits et légumes, il y a des poires Williams rouges.
Or, qui dit Williams rouges, dit tarte aux poires. Enfin, chez moi.
C’est même devenu un sujet de plaisanterie pour Zhôm qui a consciencieusement expliqué à Petit Bonheur que, lorsqu’on voit apparaître ces poires sur le comptoir de cuisine, c’est signe de l’arrivée prochaine d’un gâteau. De là à dire qu’il va falloir que je me renouvelle…
Mais, que voulez-vous, chacun ses petites marottes !

J’ai pourtant fait une entorse à mes habitudes de tarte poire-amandes teintée de vanille en intégrant du chocolat noir dans la crème.
Eh bien, la tarte a été bien appréciée. Le loupiot a même dévoré un quart de la tarte à lui tout seul. Un quart, vous dis-je !

C’est parti ?

Lire la suite

Tarte sans gluten aux nectarines et aux amandes

Tarte nectarines amandes sans gluten

Depuis quelques années, je fais une réaction allergique à certains fruits à noyau crûs. Je suis donc désormais incapable de manger ces sublimes pêches, nectarines et abricots doux et sucrés… alors que je les adore !

Cette sensibilité ou allergie s’est déclarée presque du jour au lendemain. Je sais bien qu’il existe des allergies croisées qui pourraient sans doute être à l’origine de ce bazar mais j’avoue ne pas avoir chercher ni m’en préoccuper tant que ça. Je me contente de manger ces merveilles cuites. Un de ces jours, j’irai voir un allergologue. Une jour ;)

En attendant, je fais des poêlées, des compotes et des tartes. Et c’est de tarte aux nectarines qu’il est question aujourd’hui. C’est une des meilleures tartes aux fruits que je connaisse, pour peu que les fruits soient mûrs et sucrés. Comme j’avais envie de changer de la sempiternelle tarte ronde, j’ai utilisé un petit moule rectangulaire et deux moules à tartelettes ;)

Lire la suite

Sablés sans gluten aux olives, amandes et herbes de Provence

Dites-donc, ça fait longtemps qu’on n’a pas fait de sablés, non ? Et des sablés salés, encore plus longtemps !
Et dites encore, ce serait pas le mois d’août ? Le mois des apéros à rallonge ?

Ca tombe bien, j’ai deux recettes de sablés salés et sans gluten pour vous ! La première, que je vous poste aujourd’hui, inclut les éléments classiques de l’apéritif (enfin chez moi) : les olives et les amandes. La seconde, que je vous posterai demain, est à la fois plus classique et plus originale… Mystère !

Sablés sans gluten aux olives, amandes et herbes de Provence

Pour une vingtaine de sablés (3-4 cm de diamètre) :

90 g de farine de millet
10 olives + 10 amandes émondées ou 10 olives fourrées aux amandes
25 g de pecorino
20 g de d’huile d’olive
1 oeuf battu
1 c.s. d’herbes de Provence hachées finement
2 pincées de piment d’Espelette
1 pointe de sel

Dans un saladier, mélangez la farine, le pecorino, les herbes, le piment et le sel.

Détaillez finement les olives et les amandes. Versez dans le saladier.

Ajoutez également l’oeuf et l’huile.

Mélangez bien et formez une boule de pâte.

Installez-là sur un film de type film fraîcheur et roulez de manière à former un boudin du diamètre de votre choix.
Fermez bien le boudin et placez-le au réfrigérateur pour une bonne heure ou jusqu’à ce que le boudin de pâte soit bien ferme..

Mettez votre four à préchauffer à 180°C.

Sortez le boudin de pâte du réfrigérateur, ouvrez le film et coupez de petits disques : plus vos disques seront fins et plus les sablés seront secs ; a contrario si vos disques sont épais, vos biscuits seront plus moelleux.

Si les morceaux d’olives et d’amandes rendent le découpage des disques difficile, coupez de petits bout du boudin de pâte et façonnez une petite boule au creux de votre main que vous aplatissez ensuite entre vos paumes.

Enfournez vos disques de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pour 17-18 minutes (à modérer selon votre four…).

Les sablés seront parfaits à peine tiède ou froids, en apéritif (donc) ou même émiettés en accompagnement d’une salade (pour remplacer les croûtons).

Tarte aux griottes

Tarte aux griottes

Celle-là, j’en suis fière. Ultra fière. C’est sans doute l’une des meilleures tartes aux cerises que j’aie faite.
La griotte, c’est un peu acide et c’est pour ça qu’on l’aime aussi, me direz-vous. Et vous aurez raison. Mais du coup, dans une tarte, ça veut aussi dire qu’il faut mettre un paquet de sucre si on veut éviter de tordre le nez en la dégustant.

Résultat des courses, cette tarte n’est pas vraiment bikini-compatible. Mais je vais vous dire un truc, on s’en fout royalement ! 1/ parce que c’est trop bon, 2/ parce que les bourrelets sont déjà là alors une part de tarte en plus ne va pas en ajouter un.

En revanche, pour éviter un goût de sucre trop présent, j’ai choisi d’utiliser une pâte brisée et non une pâte sablée qui – aromatisée à la purée de pistache – aurait sans doute été géniale. Je ne voulais pas non plus tuer totalement l’acidité de la griotte.

Pour une tarte aux griottes :

1 pâte brisée et quelques bandes de pâtes à réserver (sans gluten pour les intolérants)
600g de griottes de chez l’Ami surgelé que vous aurez fait décongeler au préalable
5 poignées de sucre + 1 c.c.
5 poignées d’amandes en poudre
1 poignée de pistache non salées
2 c.s. de cannelle
1 c.s. de lait végétal ou non

Faites préchauffer votre four à 190°C.
Chemisez un plat à tarte avec du papier cuisson puis la pâte sablée. Recouvrez d’un papier cuisson et de billes d’argile, de porcelaine ou de haricots.
Enfournez pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, égouttez soigneusement les griottes mais réservez le jus.
Passez la poudre d’amande et les pistaches à la poêle et faites griller à sec très rapidement et remuant sans cesse. Attention à ne pas brûler le mélange.
Versez-les ensuite dans un saladier et mélangez les cerises avec le sucre, la poudre d’amandes, les pistaches et la cannelle.
Goûtez. Si nécessaire, ajustez la quantité de sucre ou des autres ingrédients. Si le mélange vous semble trop sec, ajoutez un peu du jus que vous aviez mis de côté.

Sortez votre fond de tarte du four. Otez les billes/haricots et le papier cuisson et versez-y le mélange aux griottes. N’éteignez pas votre four, faites monter la température à 220°C.
Placez les bandes de pâtes restantes selon votre goût.
Dans un bol, mélangez le lait et la c.c. de sucre. Badigeonnez les bandes de pâte au pinceau.

Pour la cuisson de la bête, j’adopte la même méthode que Saveur passion : 20 minutes à 220°C et 15 minutes à 180°C.

Tarte aux griottes

Nous avons dégusté cette tarte tiède avec un petit café… Nickel !