Retour sur l’opé Restos du coeur

Vous vous rappelez certainement la campagne pour les Restos du Coeur (relayée ici-même il y a quelques temps) : 1 billet de blog, 10 repas offerts aux Restos, en partenariat avec Danone et Carrefour.
Bon, eh bien j’ai participé ce matin à une rencontre organisée par la Netscouade (merci Sophie) entre quelques blogueurs et quelques personnes de chez les Restos, Carrefour et Danone.

L’idée était de discuter de l’histoire de la campagne, de son organisation, des motivations des deux partenaires et de l’association ainsi que du ressenti des quelques blogueurs présents. Je ne vais pas vous faire de « vrai » compte-rendu ici (d’une part parce que je n’ai pas pris de notes, oui je sais c’est mal), d’autre part car je pense que d’autres blogueurs présents ce matin en feront un, certainement très intéressant (j’ajouterai les liens au fur et à mesure de mes découvertes).

Sachez simplement que nous avons pu discuter en direct avec les Restos, Carrefour et Danone (sans le filtre d’une conf de presse), le tout autour d’un thé (on est blogueuse cuisine ou on l’est pas – oui, le thé était bon) et de viennoiseries (non, j’en ai pas mangé, j’ai été sage).

Olivier a notamment pu apporter la controverse en explicitant les problèmes que lui ont posé le plan média, et notamment le fait de lier l’achat de 4 produits Danone dans un magasin Carrefour pour générer un don (c’était en effet un autre volet de la campagne). Je vous renvoie à son billet pour en savoir plus sur son point de vue.
Pour d’autres, dont moi, l’important était juste de faire une bonne action en relayant un post, sans naïveté pourtant. Comme je vous l’avais expliqué, j’étais bien consciente de la recherche de l’impact positif en terme d’image pour des sociétés souvent diabolisées. Mais franchement, je m’en foutais. Pour moi, l’important était qu’un simple post de ma part entraîne un don. Et puis, j’avais confiance dans les Restos dont je savais que la politique en terme de partenariat est très stricte (ce qui m’a d’ailleurs été confirmé ce matin).

Lors de cette discussion, Agathe des Restos (je ne me trompe pas sur le prénom – mode ptite tête ON – ?) nous a expliqué comment fonctionne l’assoce, que son rôle ne s’arrête pas à la distribution de repas mais va de l’alphabétisation à l’aide à la réinsertion en passant par les cours de cuisine. Actions finalement peu connues, n’est-ce pas ? Elle nous a expliqué également que si ce partenariat s’est monté, c’est parce que Danone et Carrefour avaient bel et bien un projet sociétal concret.

Chez Danone et Carrefour, on nous a également expliqué l’envie de s’engager, exposé quelques-unes des actions qui sont faites sans qu’aucune communication soit faite. Le fait, notamment, que 3 500 employés des deux structures se sont bougés pour participer aux collectes et distributions. Bref, au-delà de l’impact en terme de com’, j’ai vu des gens concernés (au sens premier du terme).

Il a été par ailleurs regretté par tout le monde, je crois, qu’une telle rencontre n’ait eu lieu avant et/ou pendant la campagne, de manière à ce que nous comprenions mieux les motivations des uns et des autres. Cela aurait sans doute aidé au relais. Bon, le souci de temps a en fait empêché cette rencontre qui pourtant prévue au départ.

En conclusion de ce non-compte-rendu, je remercie une nouvelle fois Sophie de la Netscouade de m’avoir contactée pour participer à cette discussion. Comme je te le disais, cette rencontre a été très instructive pour moi, même si j’écoute davantage que je ne m’exprime. Déformation professionnelle, sans doute.
Elle a été aussi très sympa car elle m’a permis de discuter « sans gluten » et « web » avec une madame de chez Carrefour. Ceux qui me connaissent savent que je pourrais parler des heures à discuter de l’un comme de l’autre.

Sachez au final que ce sont 17 000 repas que nous, vous avez permis de distribuer. Voilà, pour moi, très simplement, c’est ça qui m’intéresse.

Une dernière chose. Pour en savoir plus sur ce que font les Restos en dehors de la distribution de repas et, si vous le souhaitez, leur filer un coup de main, jetez un oeil sur leur site.

Ce sont 840 000 personnes qui ont été aidées chaque jour (soit 40 000 de plus que l’an dernier) depuis novembre dernier.

Edit :
24/03 : voici le billet de Kiwi sur la rencontre.
25/03 : et celui de Crok Interim.
25/03 : celui de Laurence.

6 commentaires sur “Retour sur l’opé Restos du coeur

  1. Où je travaille on s’est occupé du design et de l’inté de l’opération « carrefour sans gluten » j’ai pensé à toi :) au début je croyais que mes collègues me faisaient une blague !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *