Petits moelleux sans gluten au chocolat, thé vert et épices

Tous les matins, je bois mon thé. C’est mon moment à moi, absolument sacré, sans lequel je ne suis qu’un machin grognon.
La semaine, je bois un mélange de thé kukicha et de shoyu (oui, je sais que c’est bizarre, mais c’est le seul truc qui met mon estomac à l’endroit). Le week-end, je bois 1/2 L de thé blanc à l’abricot (et son gros nuage de lait de riz).

Bon, en gros, vous voyez, je n’utilise que deux types de thé. Sauf que ce n’est pas du tout ce que reflète mon « placard à thés ». Il est blindé. J’ai trois tonnes de thés différents. J’adore les thés. Mes amis m’en offrent et j’en achète moi-même, craquant littéralement devant du thé comme devant une pâtisserie.

J’ai récemment été à nouveau victime (consentante) de ma compulsion thé-esque : j’ai fondu pour un thé vert au jasmin et un thé vert aux épices (gingembre et cardamome) et citron. J’ai utilisé ce dernier pour mes petits moelleux.

Moelleux choco épices

Voilà son petit nom si vous souhaitez utiliser le même : Destination thé vert Indien épices citron du Centre de caféologie (en boutique bio). En plus c’est du bio et de l’équitable.

Pour une trentaine de bouchées :

100 g de farine sans gluten (mélange de riz et de millet pour moi)
1 c.s. de poudre à lever sans gluten
2 œufs
1 c.s. bien bombée de purée d’amandes blanche
1 c.s. de miel ou de sucre type rapadura
1 grand verre de lait de riz (environ 35 cl)
8 carrés de chocolat noir sans gluten
1 belle c.s. de thé vert aux épices

Préchauffez votre four à 190°C.

Séparez les jaunes d’œufs des blancs et montez ces derniers en neige bien ferme.

Dans une casserole, faites bouillir le lait et faites-y infuser le thé (dans une boule ou un sachet) au moins une quinzaine de minutes. Une fois le thé infusé, retirez-le. Cassez le chocolat dans le lait infusé et faites-le fondre sur feu doux.

Dans un saladier, mélangez la farine, la poudre à lever, les jaunes d’œufs, la purée d’amandes, le miel et le lait chocolaté.
Ajoutez les blancs sans les casser.

Remplissez de petits moules et enfournez-les 20 minutes à 190°C.

Moelleux choco épices zoom

18 Comments

  1. Sont mignons comme tout ces petits moelleux !
    CE thé blanc à l’abricot dont tu parles, je l’adore, et à vrai dire, cela fait plus d’un an que je n’en ai pas bu car je ne retrouvais plus la marque !
    Et maintenant je me souviens, c’est exactement cette marque là que je recherchais ! Un grand merci à toi !

  2. Du shoyu dans le thé ? Naaaaaan ? On a le droit de faire ça ? (tu parles du shoyu, sauce soja et pas du tonyu, lait de soja, hein ?)

    Nous on adore aussi le thé et avec tous les parfums qui sortent c’est sûr que c’est dur de na pas craquer. Sauf qu’en Martinique, déja, on n’a pas tant de choix, et en plus il se garde très mal avec l’humidité ambiante. Alors on se restreint.
    Moi je suis plutôt thés verts fumés ou épicés, et mon copain thé noir fruité, alors on alterne.

    Bonne journée !

    1. Tweet Tweet

      @ La fourmi : Siiiii !
      Bon, ok, on peut mettre un certain temps à apprécier le goût du thé-shoyu MAIS (oui, un grand « mais ») ce truc est fa-bu-leux : il réveille (finie la sensation de pierre dans l’estomac ou d’estomac noué) et permet de digérer à vitesse V même les machins un peu lourds… Je n’ai pas avalé de médoc pour la digestion depuis… bah, je ne me rappelle plus !
      Vive le thé-shoyu !

  3. Je suis également une grande fan de thé, mais je n’en utilise que très peu dans la cuisine, question d’habitude, sans doute… Le fait d’imaginer le parfum que doivent dégager tes petits moelleux me donne envie de changer tout ça !

  4. poocellina

    coucou!
    Moi aussi je suis une inconditionnelle du thé (avec aussi ma folie acheteuse quand je découvre une nouvelle saveur lol)

    Le thé soyu je connais pas mais tu me donne envie de gouter! parce que je pense que vue les vertus que tu annonces il serait parfait pour moi lol

    Tes moelleux sont sympa je testerais surement (peut être pas avec le même thé)
    biz.

  5. Lili Végétatout

    Huhu je suis thé addict moi aussi, au grand désespoir de mon chéri qui voit les placards se remplir, se remplir … Par contre, le thé-shoyu, je n’ai jamais osé ! Je n’aurais jamais eu l’idée en fait à vrai dire … Quelle quantité tu mets ?! Je suis une testeuse folle moi, je suis prête à tout essayer ^^

    1. Tweet Tweet

      @ Lili :
      Héhé !
      Je préfère te prévenir, la 1ère fois, c’est un peu violent… Je mets une c.c. de shoyu pour une tasse de thé kukicha.

      Tu me diras ce que tu en as pensé 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *