Long time no see

Bonjour tout le monde, comment allez-vous ? La famille, le travail, les enfants ?

Et moi ? Bah, pendant pas mal de temps, mon envie de cuisiner a disparu. Comme ça. Du jour au lendemain et sans crier gare. Je me suis interrogée sur l’opportunité de conserver aka Tweet, de le laisser mourir de sa belle mort, de le fermer, de le céder. Incapable de prendre une décision, je l’ai laissé vivre tout seul pour voir comment il se débrouillait. Certains d’entre vous venait toujours y faire quelques recherches. J’ai même eu des nouvelles de quelques-uns.

Et il y a quelques jours, j’ai réalisé qu’aka Tweet était une sorte de refuge, qu’un jour je prendrais mon indépendance mais que, là, j’en avais besoin comme bâton de marche.

J’ajouterais qu’entre l’arrivée de Petit Bonheur et le travail, eh bien j’ai eu peu de temps. Très peu de temps. La cuisine est passée au second plan pour ne pas dire au dernier plan depuis quelques mois.

Alors non, je ne vais pas reprendre de rythme effréné. Je ne vais pas tenter de me positionner dans la blogosphère cuisine. Je ne vais pas essayer de monétiser mon blog à fond les ballons. Tout ça, c’est un volet de mon boulot donc l’appliquer ici serait faire de moi ma propre client. La schizophrénie n’est pas loin et l’ennui non plus.

Non. Je vais juste poster quelque-chose de temps à autre. Et oui, aka Tweet va évoluer. Drastiquement. J’ai décidé qu’il ne serait plus question uniquement de cuisine ici. J’ai envie d’élargir l’horizon des possibles et de ne pas me fixer de limites dans un temps où j’ai besoin de respirer. Sur Mon amour de moi, il sera toujours question de l’univers bébé-enfant et maman. Sur aka Tweet, il sera question du reste. Cuisine, photos, bouquins, crochet, couture… Bref, tout ce qui me passe par la tête.

J’espère que ça vous plaira. Parce que d’ici à la fin de cette année, tout le blog aura été modifié. Y compris d’un point de vue design. Il est temps de prendre l’air et de faire la poussière. Je profiterai de l’été pour ouvrir les fenêtres et laisser entrer le soleil. Nous verrons à la rentrée si cette « vieille » maison tient le choc, et mon envie de l’entretenir aussi.

Je vous embrasse et vous dit à bientôt !

Faustine aka Tweet

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *