Les progrès

On vous l’a dit et répété au moins un million de fois : avec un bébé, le temps passe vite. Pas seulement le vôtre. Le sien, aussi.
Quand les nuits sont courtes, les journées bruyantes, les hivers reniflants… on se dit que ça ne passera jamais, nom de nom ! Mais si. Tout passe très vite, finalement.

La première tétée, le premier biberon, le premier sourire, le premier rire… Toutes ces nouveautés, on les attend très impatiemment. On est à l’affût de toutes ces premières fois. On est émerveillés. Même les fois d’après. Et puis, on dort mieux. Les journées s’organisent différemment, les tétées et biberons s’espacent puis disparaissent. Un jour, votre petit crapaud s’est assis. Un autre jour, il a avancé tout seul, sans que vous vous en soyez aperçu(e). Et puis, il veut faire tout seul, sans que vous l’aidiez.

Toutes ces évolutions, toutes ces étapes sont formidables mais on ne s’en rend réellement compte qu’après, quand on a le temps de se poser, quand on se retrouve à se dire « tu te rappelles quand il faisait ci ? ». Et c’est là que vous réalisez que x semaines, x mois sont passés.

Je ne sais pas vous mais je me prends de temps en temps à passer en revue les photos de Petit Bonheur sur mon téléphone, à les regarder avec une certaine émotion, avec nostalgie, même. Je me dis, dans ces moments-là que le temps est bien élastique et farceur. Les moments durs ? Oubliés. La fatigue, le stress, l’énervement ? Si peu, voyons ! Le temps a cette vertu de vous aider à retenir le plus beau, le plus joyeux et à faire disparaître ou amoindrir le plus moche, le plus triste.

Et quand ce Petit Bonheur franchit certaines grandes étapes, on n’en peut plus d’admiration, d’émerveillement. Le dernier en date : le déplacement. Le voir crapahuter toute la journée me remplit de joie. Le voir heureux de cette nouvelle autonomie est juste génial. Ses découvertes sont aussi les miennes. Comme ses joies, ses déconvenues et ses apprentissages.

Et vous savez quel est le plus beau dans tout ça ? C’est que ça ne fait que commencer…

4 commentaires sur “Les progrès

  1. bonjour,

    je recherche un pédiatre pour ma fille et votre déclaration m’a vraiment touchée !

    habitant également en banlieue parisienne, pourriez-vous me communiquer les coordonnées de votre pédiatre (ou plutôt du pédiatre de Petit Bonheur) ?

    en vous remerciant par avance.

    cordialement,

  2. bonjour…je recherche desesperement un pediatre homeopathe comme celui que vous avez decrit….adapte au petit bout et rassurant pour les parents. pourriez vous s il vous plait me communiquer les coordonnees de votre perle rare. merci beaucoup.

  3. Su ça ne t’ennuie pas de « partager » j’aimerais beaucoup avoir les coordonnées de cette perle rare.
    merci d’avance
    Armelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *