Filet de colin pané au gingembre, à l’huile de sésame et son risotto

Voici un plat complet facile et surtout rapide à réaliser. Comme d’habitude, c’est sans gluten ni lait. Et Zhôm me dit de vous dire qu’il a beaucoup aimé !

filet-de-colin-au-sesame-et-gingembre-et-son-risotto

Pour 2 personnes :

->> la marinade :
– 1/2 verre de shoyu ou de tamari (ou d’une sauce au soja traînant dans votre placard)
– 1 c.s. d’huile de sésame
– 1 c.s. de gingembre en poudre
– 1 c.c. de citron en poudre
– 1 c.c. d’ail en poudre ou en purée
– 1 c.s. de mélange d’herbes coupées type aneth + coriandre + persil + estragon…
– 1 c.s. de sauce d’huître (ou toute sauce poisson que vous auriez oubliée au fond du même placard)

->> le poisson :
– 2 filets de colin
– 2 c.s. de panure sans gluten
– 2 c.s. d’amandes en poudre
– 2 c.s. d’huile d’olive

->> le risotto :
– 250 g de riz (je préfère l’arborio – ici, c’est du carnaroli, je n’avais plus que ça -)
– 1,5 L de court-bouillon (je fais simplement infuser un mélange d’herbes pour poisson dans de l’eau bouillante)
– 1 petit paquet de « soja cuisine » (vous savez, ce petit machin crémeux qui permet de remplacer la crème fraîche)
– 3 c.s. d’huile d’olive
– 1 c.s. d’échalotes en poudre ou en purée
– sel, poivre

Bien ! On commence par mélanger les différents éléments de la marinade et on laisse le poisson faire trempette le plus longtemps possible (ici, 2h).

On va s’occuper du risotto : on met dans une cocotte ou une sauteuse à bords très hauts le riz, l’huile d’olive et l’échalote. On fait revenir tout ça et quand le riz devient légèrement transparent, on met sur feu doux, on commence à verser un peu de court-bouillon sur le riz et on touille. Tranquillement, on le laisse absorber le liquide et on en remet de temps en temps, dès que le riz semble en manquer. Ce petit manège va durer environ 10 minutes.

Pendant ce temps, dans un plat creux, on mélange la panure et la poudre d’amande. On ôte le poisson de sa marinade et on le passe dans le mélange pour panure.
On verse de l’huile d’olive dans une poêle ou une sauteuse, on la fait chauffer à feu vif et on jette le poisson pané dedans. On baisse à feu moyen. Le poisson va cuire très vite donc il faut le retourner de temps en temps, histoire qu’il prenne une belle couleur dorée, de manière uniforme.

On revient au riz. Si on le goûte à cette étape, il est encore légèrement dur. On verse la petite brick de soja cuisine et la marinade dans laquelle le poisson a nagé (quoi, vous croyiez que j’allais jeter ça sans l’utiliser ?). On continue à surveiller le riz, on le touille, on lui offre un peu de sel et de poivre. Quand le riz est bien crémeux et qu’il est fondant sous la dent (soit au bout de 10-15 mn pour du carnaroli et 20 à 30 mn pour un arborio), on enlève du feu.

Il ne vous reste plus qu’à servir (en dressant avec plus de talent que moi, du moins je vous le souhaite).

Logiquement, vous devriez fondre en goûtant le riz et le poisson devrait vous donner le coup de grâce.

2 commentaires sur “Filet de colin pané au gingembre, à l’huile de sésame et son risotto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *