De la cuisine, des enfants, du crochet, de la couture, des bouquins, des tests, du bricolage et des choses que j'aime.

Le détail était dans la lingette

La lingette. C’est un peu comme l’allaitement. Un débat entre les pour et les anti. Celles qui ne jurent que par la lingette pratique et rapide quand les autres brandissent le coton, l’eau et le savon doux.

Eh bien ce n’est pas la dernière étude de Que Choisir ? qui va inciter les « anti » à regarder les lingettes moins suspicieusement. Et je ne les en blâmerais pas ! Même si je suis utilisatrice de lingettes. De lingettes Bébé Cadum Natural Caresse (seules lingettes des supermarchés classiques à être inoffensives pour nos petits bouts), en fait. Depuis la naissance de Petit Bonheur, ou presque.

bébé cadum

 

Oui, je sais, les lingettes, y a des trucs bizarres dedans. Les lingettes, c’est polluant. Mais j’ai succombé.

Alors vous pensez bien que lorsque j’ai entendu qu’un scandale concernant la composition des lingettes pour bébé avait été mis au jour par Que Choisir ?, j’ai sauté sur mon Mac pour aller lire les tests. Et je pense que mon soupir de soulagement à la lecture des résultats concernant « mes » lingettes s’est entendu jusqu’en Inde. Au moins.

Je précise que je n’ai aucun contact avec la société Bébé Cadum, que cet article n’est pas sponsorisé, etc.

Pourquoi j’avais choisi ces lingettes-là ? Parce que j’en comprenais la composition. Est-ce que je ferais mieux de passer au coton-eau-savon ? Peut-être mais nos vies nomades profitent sacrément de ces fameuses lingettes. Et le test renforce ma confiance dans le produit, j’avoue.

En revanche, je reconnais que je suis moins sur mes gardes quand il s’agit d’un produit qui me concerne moi et pas Petit Bonheur. Et là, je me mets un gros carton rouge. Exit, désormais les lingettes que je trimballais dans mon sac parce qu’en format mini. Je vais refaire un tour du côté des gels désinfectants pour les mains et lorgner leur composition…

Ce qui me hérisse le poil, c’est l’inconséquence, le foutage de gueule que pratiquent clairement ces industriels. Non, je ne débarque pas. Oui, je sais bien que rien n’est blanc bleu. Mais de là, comme Klorane (cf. le test) , à se foutre tellement de la réglementation, à se moquer à ce point de ses clients et, ainsi, à les mettre en danger… Je me dis qu’il y a quelque-chose de pourri dans le royaume du Danemark. Innocemment, on se dit que les industriels vont faire un tout petit peu gaffe pour les bébés, non ? Eh ben non. C’est un marché, point. Les règles du « je m’en fous plein les fouilles » reste le même. Messieurs les industriels, vous ne vous étonnerez donc pas que la confiance dans les marques diminue, que certaines portions de la population délaissent vos produits.

Et vous, qu’en pensez-vous ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *