Comment, il ne marche pas ?!

Globalement, c’est ce à quoi j’ai droit ces derniers temps : « 15 mois ! Ah, il est grand. Il est encore en poussette ? Il ne marche pas ? AH BON ?! » On ajoute l’œil suspicieux.

Et je vais vous dire, j’en ai ras la couenne. Mais alors, ras la couenne. Qu’est-ce que ça peut vous faire, à vous les rombières, que mon fils marche ou non, mange seul ou non, ai prononcé maman/papa et dans quel ordre. Est-ce que je vous demande si vous avez bien pris votre suppo la veille au soir, moi ?!

Oui, parce que la rombière, elle a un avis sur tout. La façon dont Petit Bonheur est habillé, s’il devrait ou non être en poussette, en porte-bébé, allaité, biberonné, supplémenté, etc. Je vais vous dire, à vous les rombières, que nous les mamans, votre avis on s’en contrefout. Et le terme est léger. Non seulement on s’en fout mais en plus il nous fait du mal. Nous les mamans, les primo – en sus – on doute. Souvent pour les unes, tout le temps pour les autres. On a déjà souvent le cul entre de multiples chaises, entre les avis et les conseils parfois étouffants des mère-belle-mère-cousine-soeur-rajoutez-qui-vous-voudrez. Et il faut en plus qu’on supporte vos regards, vos remarques, votre approbation ou désapprobation.

La plupart d’entre nous n’attend rien ou peut-être, allons, de la bienveillance. Ce à quoi les rombières répondent par de la norme et du jugement. Or, en matière d’enfant et plus particulièrement d’apprentissages et de progrès, les normes n’en sont pas. Ou plutôt si, il en existe une : l’enfant – s’il n’a pas de souci de santé – apprend à son rythme, développe une nouvelle compétence quand il s’en sent prêt. Et des tonnes de facteurs en plus de son envie entrent en ligne de compte. Et vous voyez, chères rombières, je suis presque encore en train de me justifier…

Bref. C’était mon petit coup de gueule du jour…

Un commentaire sur “Comment, il ne marche pas ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *