La semaine du sans gluten

Semaine du sans gluten

Dès le 19 janvier commence La semaine du sans gluten, un événement proposé par Soraya Aouidad (Glutenfreeinparis.com), Stéphane Tetard (naturopathe) et Johann Matthies (concepteur graphique).

Avec leurs nombreux partenaires, ils nous proposent plusieurs conférences autour des intolérances alimentaires ainsi que des lots à gagner et des bonnes adresses pour manger sainement et sans risques pour les intolérants.

Plus d’infos sur leur site web et leur page Facebook !

Charlie, Bernard, Franck et Ahmed

Hier, je devais vous écrire un mot au sujet d’une recette. Un truc sucré et doux. Un truc joyeux et chaleureux. Mais je n’ai pas pu.

Ce qu’on appelle attentat, moi je l’appelle exécution. Et je n’aurais jamais pensé utiliser ce mot un jour ici. Ce blog, c’est un peu mon terrain de jeu dans le monde des Bisounours.

Hier, des êtres humains ont décidé de la mort d’autres êtres humains, au nom d’une folie (et certainement pas d’une religion).

J’aimerais tant que cette atrocité ne fasse pas exploser notre société mais je n’y crois guère car je vois déjà, sur les réseaux sociaux et ailleurs, mes confrères humains s’entredéchirer. La folie de quelques-uns – que je ne peux intégrer au monde des croyants (car celui qui tue ne peut être croyant) – entraîne le chaos.

Ceux qui sont morts à la rédaction de Charlie Hebdo ne seront pas remplacés. Ceux qui sont morts en tentant d’arrêter leurs assassins ont sans aucun doute sauvé d’autres vies. Et ceux qui restent ont le devoir d’être dignes et solidaires mais, avant tout, de réfléchir. Ne nous laissons pas entraîner dans le chaos, soyons fraternels.

Que l’on ait aimé ou non le travail de la rédaction de Charlie Hebdo n’entre pas en jeu. Ce sont des êtres humains que l’on a lâchement assassinés pour ce qu’ils représentaient, pour les idées qu’ils diffusaient et parce qu’ils avaient continué de les diffuser malgré les menaces. Quelque-chose que je croyais inimaginable.

J’ai encore du mal à réaliser aujourd’hui ce qu’il s’est passé et je ressens une infinie tristesse, une tristesse encore renforcée par les divisions et l’intolérance que je vois poindre.

Rappelons-nous que ces tueurs ne représentent rien que leur folie. Et personne d’autre.

Belle et heureuse année 2015 !

Citation W. Blake

L’année 2014 s’achève déjà. Tant de choses se sont passées cette année, tant de changements (bons ou mauvais). Et le temps qui file. Pour le meilleur, j’espère.

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2015. Qu’elle vous offre tous les bonheurs que vous recherchez, toutes les douceurs auxquelles vous aspirez et, surtout, qu’elle vous évite toutes les embûches !

Soyez heureux !